Accueil>Vie publique>Les conseils de quartier>Les réunions de quartier : proximité

Les réunions de quartier : proximité

Plus de 1000 personnes ont échangé avec la municipalité...

Au cours des trois derniers mois, le Maire et les élus sont allés à la rencontre des Maximois lors de 8 réunions de quartier. Des rendez-vous constructifs et participatifs qui ont pour objectif d’entretenir le dialogue entre les élus et les Maximois. 

  • 16 octobre 2014 : Bouillonnet / Saquèdes / Quilladou

réunion de quartier quilladou saquèdesPour la première des 8 réunions de quartier organisées par la municipalité, le Maire et les élus sont notamment revenus sur la sécurité sur la 2x2 voies de la Route du Plan de la Tour, notamment la portion comprise entre le rond-point de Neuenbürg et le rond-point de l’Europe. « La vitesse, actuellement de 70 km/h, pourrait être abaissée à 50 km/h afin de mieux sécuriser cet axe » s’est exprimé Vincent Morisse. Par ailleurs, un projet qui pourrait être à l’essai pendant un an a été abordé par le Maire, sur l’entrée ouest de la commune, entre la RD 559, la rue Magali et l’avenue Saint-Exupéry, cette dernière passant en sens unique. L’objectif serait de créer un rond-point naturel, avec la suppression du tourne à gauche de la RD 559 vers l’avenue Saint-Exupéry.  

  • 31 octobre 2014 : Couloubrier / Camp Ferrat

réunion de quartier couloubrier camp ferratLors de cette réunion, Vincent Morisse a tenu à repréciser certains changements intervenus dans le quartier : « Au cours de l’année 2014, ce quartier a changé avec les créations du rond-point situé à l’entrée du Parc d’Activités et le carrefour du Couloubrier, sans oublier le réaménagement de l’arrêt du réseau de transport SimpliCité ». Soit autant de transformations nécessaires afin de rendre moins accidentogène cet axe très emprunté de la RD 74. Le PPRIF par anticipation fut par ailleurs un des autres sujets abordés, avec notamment le déblocage de certaines zones pour que celles-ci puissent être constructibles. Enfin, Jeanne-Marie Cagnol, Première Maire-adjointe à l’urbanisme, a apporté des éclaircissements sur la loi Alur. 

  • 6 novembre 2014 : Golf / Garonnette

réunion de quartier golf/garonnetteParmi les thèmes abordés, le brûlage des végétaux, parfois gênant pour les riverains. « C’est une tradition. Il faut savoir qu’un arrêté préfectoral règlemente l’écobuage  à l’année ». La présence importante de sangliers à Souvenance où « des battues administratives sont organisées » fut l’objet de précisions, tout comme les nuisances sonores émises par les établissements de plage : « Plus on tend vers le calme, plus le bruit nous perturbe. Nous rappelons à l’ordre les établissements mais cela doit avant tout se régler par de bons échanges entre voisins » a précisé le Maire. Quant au carrefour situé en bas du col du Bougnon, un projet d’étude de rond-point est en cours avec le Conseil général pour  sécuriser les piétons et les automobilistes.

  • 14 novembre 2014 : Centre-ville

reunion quartierEn présentant le projet d’aménagement du front de mer, c’est un appel à la tolérance face aux nuisances sonores estivales qui a été lancé par Vincent Morisse : « Sainte-Maxime est une station balnéaire qui vit de son économie estivale. Il faut maintenir une vie nocturne. La ville pourrait mourir économiquement sans l’ouverture tardive de commerces et de restaurants. Il faut de la tolérance ! ». Côté stationnement, celui-ci sera toujours gratuit mais « limité à deux heures l’an prochain ». Enfin, suite à une question d’un Maximois, Vincent Morisse a mis fin aux rumeurs d’une construction de mosquée : « Je n’ai entendu parlé de rien à ce sujet, même si chacun a le droit de pratiquer sa religion. Je n’y suis pour ma part pas favorable ».

  • 17 novembre 2014 : Virgiles / Le Capet d’Azur

réunion de quartier le capet/les virgilesIntervenant deux jours après les premières inondations de novembre, la réunion « Virgiles – Le Capet d’Azur » fut le moment au cours duquel le Maire, devant une salle comble, a lancé la pétition à destination du Préfet pour obtenir l’autorisation des services de l’Etat de curer le lit du Préconil. « Ces travaux permettraient un meilleur écoulement de l’eau et limiteraient les risques d’inondations. Le sable récupéré lors de cette opération serait réparti sur nos plages subissant un phénomène d’érosion. Devant le refus de l’Etat, je demande votre soutien et ensemble, nous obtiendrons l’autorisation nécessaire ». Aujourd’hui, plus de 4000 signatures ont été enregistrées et l’appel entendu puisque l’obtention des autorisations nécessaires semble en bonne voie. Certains ont voulu, en outre, avoir un éclaircissement sur le fait que l’alerte inondation n’ait pas été donnée dans la nuit du vendredi 14 novembre. « Des précipitations se sont abattues en seulement 25 minutes, un phénomène incroyable que personne n’a pu prévenir. Dans ces conditions, il n’était pas question que je vous demande d’évacuer et de prendre vos voitures, avec tous les risques que cela comporte ». 

  • 21 novembre 2014 : Croisette / Souleyas

réunion de quartierRappelant la situation insupportable en été, avec une concentration de tout le trafic routier du Golfe de Saint-Tropez sur la RD 559, - unique voie littorale -, Vincent Morisse reste mobilisé sur le dossier du contournement ouest de la ville, en indiquant que la solution technique et le tracé existent et sont viables. « En dépit du fait qu’à ce jour personne n’a les finances pour le faire, je ne baisserai jamais les bras. Le désenclavement du Golfe reste une priorité d’intérêt général pour la commune et l’ensemble du territoire » a-t-il maintenu. De plus, afin d’améliorer la circulation, l’aménagement du rond-point naturel au niveau de la Belle Aurore a aussi été abordé, « un rond-point test d’une période d’un an articulé entre l’avenue De Lattre de Tassigny, la rue Magali et l’avenue Saint-Exupéry ».

  • 24 novembre 2014 : La Pléiade

reunion quartierLe Maire est revenu sur les solutions envisagées pour limiter les dégâts à la Pléiade en cas de nouvelles crues du Préconil : « Les opérations de dragage en mer au niveau de l’embouchure du fleuve permettront l’extraction de 10 000 m3 de sable par an, sans oublier la possible installation d’une structure en épi pour casser le vent d’Est ». Côté sécurité, le lieutenant Gabillard commandant la gendarmerie de Sainte-Maxime a rappelé la présence régulière de ses équipes et souligné l’action conjointe menée avec la Police municipale. Enfin, en présence d’Olivier Bernoud, directeur du patrimoine de Var Habitat, le Maire est revenu sur les infiltrations de la toiture de la résidence La Pléiade. Les procédures ont été lancées par Var Habitat pour trouver les origines du problème et envisager les solutions qui pourraient aller jusqu’à la réfection totale de la toiture.

  • 3 décembre 2014 : La Nartelle, Sémaphore 

Maire parlant aux habitants du quartier Semaphore-NartelleLors de cette huitième et dernière réunion de quartier, il fut notamment question du devenir du Sémaphore. « L’ancienne municipalité a acheté le bâtiment pour une valeur de 400 000 euros. Nous avions effectivement des projets possibles pour ces bâtiments mais, vu les contraintes budgétaires auxquelles nous devons faire face, nous pensons éventuellement à sa vente, celle-ci ne pouvant être effective qu’à partir de 2016 » a détaillé Vincent Morisse. Le Maire a également rappelé qu’il n’y aura pas de hausse du taux communal des impôts locaux en 2015, « malgré les contraintes actuelles et le plan d’économie du gouvernement visant à réduire de 11 milliards d’euros les dépenses des collectivités territoriales d’ici à 2017 ». Côté travaux, l’avenue de Casabianca, devrait être réaménagée avant le début de la saison estivale, avec notamment la création de trottoirs.  

Flash Info