Villa Massilia

Document sur la Villa Massilia

A la Libération, cette élégante bâtisse, située aux Sardineaux, fut réquisitionnée par le Préfet du Var à son propriétaire, coupable de collaboration. De 1945 à 1948, la villa Massilia fut confiée à l’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (UJRE) qui y accueillit des enfants juifs orphelins, dont les parents étaient morts fusillés ou en déportation. Là, dans une ambiance familiale, ils purent se reconstruire après les épreuves qu’ils avaient traversées. Ils purent également poursuivre leur éducation, au sein de l’unique école maximoise de l’époque, l’école Siméon Fabre.

Des travaux de recherche historique permirent de retrouver d’anciens pensionnaires de la villa Massilia et d’anciens Maximois ayant fréquenté l’école en même temps qu’eux. En mars 2011, des retrouvailles furent organisées en présence du Maire, Vincent Morisse. Un livre fut réalisé à cette occasion pour retranscrire les témoignages des uns et des autres sur cette page singulière de l’histoire de Sainte-Maxime.

Ouvrage à télécharger : "Mémoires croisées du retour à la vie"

Couverture massilia

 
 

Flash Info